AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 come up to meet you (jules)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Haym Bethells
★ GIVE ME HOPE IN THE DARKNESS
avatar

› CRÉDITS : calvaries ~ sign@weheartit ~ bastille, daniel in the den
› MESSAGES : 102
› PSEUDO/PRÉNOM : Sarah (Honeycomb)
› AGE : Twenty-six y.o
› STATUS : Single
› LIKE : Smell of rain, coffee, first cigarett of the day, the feeling of accomplishment, mexican foods, Jules's smile, reading, european history, Freya's laugh

MEET MY PACK
› LINKS:

MessageSujet: come up to meet you (jules)   Mar 27 Aoû - 11:49


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

I had to find you, tell you I need you
Tell you I'll set you apart


Le parvis de la bibliothèque est déserté. Quelques voitures passent, mais ne s'arrêtent pas. Les mains dans les poches, Haym attend. Attendre quoi, il n'en est pas sur, mais ce qu'il sait c'est que cette attente est longue, presque oppressante. Le dos appuyé contre la vieille façade, il tente de se distraire. Un décompte de voiture ? Il sait qu'il aura abandonné dans les deux minutes qui viennent. Imaginer la vie des personnes qui peuvent passer à proximité ? Il les connaît déjà quasiment toute. Il n'y a rien à faire, mise à part patienter. Il hésite à rentrer dans la bibliothèque, errer dans les rayons, se perdre dans les pages d'un roman ou d'un livre d'histoire. L'idée est alléchante, mais il risque de la louper si jamais il ose céder à la tentation. Alors, Haym attend.
Les minutes passent, se prolongent. Elle aurait du arriver depuis un bon bout de temps déjà. Il s'inquiète, il espère qu'il ne lui est rien arrivé; il se rassure en se disant que les monstres n'ont pas leur place au grand jour. Le jeune homme repense à ce flic, un type qu'il trouve trop sur de lui, presque désagréable et qui tourne un peu trop autour d'elle. Non pas qu'il soit jaloux; simplement méfiant. Le jeune homme lui invente une double vie, différente de la sienne mais tout aussi trouble et obscure. Celle d'un homme pleins de justice le jour, et empli de violence la nuit. Et puis, il se résonne, se dit qu'il a trop regardé la télévision pour pouvoir envisager une chose pareille. Alors, son esprit revient encore et toujours à elle. Son visage familier, son rire fort, son sourire qui aujourd'hui n'est plus l'ombre de ce qu'il était lorsqu'ils étaient encore amis. Mais que sont-ils aujourd'hui ?
Il n'a pas le temps d'y réfléchir plus car la voilà. Habillée sobrement, elle marche d'un pas rapide, grimpe distraitement la volée de marche qui mène au bâtiment. Elle ne l'a pas vu. Alors Haym en profite pour l'observer, étudier cet air absent, ses yeux penseurs, cette moue presque sévère. Et alors qu'elle s'apprête à rentrer dans la petite bibliothèque de Beacon Hill, il lui attrape le bras. Il a besoin de la voir, de lui parler. Après tout, Jules a toujours été sa meilleure amie.

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
★ And felled in the night by the ones you think you love, they will come for you -
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jules Echols

avatar

› CRÉDITS : Herjuliwiii
› MESSAGES : 131
› PSEUDO/PRÉNOM : gendries / noémie
› AGE : 26 ans
› STATUS : célibataire
› OCCUPATION : traductrice littéraire
› LIKE : son frère, le miel, son chien, Dante, la forêt, travailler, les pulls trop grands, lire, son stylo Minnie, son café du matin, le lait de poule, le fessier galbé de Haym

MEET MY PACK
› LINKS:

MessageSujet: Re: come up to meet you (jules)   Jeu 29 Aoû - 21:47

Elle est en retard. Jules n’est jamais en retard. Jules entend toujours son réveil, se couche toujours tôt, dort toujours bien. Mais pas aujourd’hui. Et voilà qu’elle est en retard. Non pas qu’elle ait réellement des horaires à respecter, mais la discipline la rassure. Un travail bien fait réside dans la rigueur. Et aujourd’hui, elle n’est pas rigoureuse. C’est donc avec deux chaussettes différentes et un chemisier trop peu épais pour le vent frisquet qui souffle dans les rues qu’elle se dirige au pas de course vers la bibliothèque, un crayon coincé entre les dents, son manuscrit sous un bras, son ordinateur sous l’autre. Elle trottine presque, désormais, inquiète de voir sa place habituelle occupée par quelque autre personne plus matinale, cette place au fond d’une allée qui donne sur une fenêtre qui lui laisse observer à loisir les nuages qui s'amoncellent parfois dans le ciel. C’est sa place de prédilection, celle où elle travaille le mieux, et elle n’est pas sûre de la trouver libre aujourd’hui. Tout ça à cause d’un maudit cauchemar. Mais elle en aura bientôt le coeur net, car voilà que ses petites jambes atteignent enfin le parvis de la bibliothèque. Quelques pas encore et elle pourra s’atteler à son labeur du jour. Quelques pas encore et elle sera enveloppée par la chaleur réconfortante de la bibliothèque, cernée par son papier et son bois et son silence. Un, deux, trois. Elle s’arrête au quatrième pas, en pleine foulée, saisie brusquement par un bras qu’elle n’avait pas vue, interrompue par une personne qu’elle ne souhaite pas voir. Elle lui lance un regard hostile, comme si elle pouvait le faire disparaitre rien qu’en le fixant. « Lâche-moi, Haym, » ordonne-t-elle, implacable, tandis que son crayon s’échappe d’entre ses lèvres et vient s’écraser dans un bruit léger sur le sol. Elle n’attend même pas qu’il obéisse, et tire d’un coup sec pour se dégager. Il ne lâche pas prise, mais elle laisse échapper son manuscrit qui vient atterrir aux pieds de Haym, corné et froissé par le vent et la chute. « Génial, t’es content ? » poursuit-elle, comme si rejeter la faute sur lui peut l’empêcher de penser au fait qu’il est là, qu’il se tient devant elle et qu’elle ne veut pas le voir, non, plus jamais. Tout semble figé autour d'eux, même le vent, et elle se sent oppressée. Elle ferme les yeux et se dit que peut-être qu’il ne sera plus là lorsqu’elle les rouvrira. Elle les rouvre. Il est encore là.

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
I got this picture of us kids in my head and all I hear is the last thing that you said @daftpunk


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Haym Bethells
★ GIVE ME HOPE IN THE DARKNESS
avatar

› CRÉDITS : calvaries ~ sign@weheartit ~ bastille, daniel in the den
› MESSAGES : 102
› PSEUDO/PRÉNOM : Sarah (Honeycomb)
› AGE : Twenty-six y.o
› STATUS : Single
› LIKE : Smell of rain, coffee, first cigarett of the day, the feeling of accomplishment, mexican foods, Jules's smile, reading, european history, Freya's laugh

MEET MY PACK
› LINKS:

MessageSujet: Re: come up to meet you (jules)   Jeu 29 Aoû - 22:22

Le regard qu'il reçoit est glaçant. Jules n'a pas l'air de vouloir le voir, pourtant Haym en a décidé autrement. Il ne lâche pas son bras mais reste silencieux. La voix est cassante, claque dans l'air comme un fouet. Mais Haym la connaît trop pour se départir de sa détermination. Jules, elle, retire son bras violemment, lâchant son manuscrit chéri dans un bruit sourd. Le temps semble s'être arrêté alors que les deux jeunes gens se défient du regard. Haym lutte pour ne pas lui envoyer un sourire moqueur : ça ne va pas à Jules d'avoir l'air si sévère. Mais il se retient d'empirer les choses. Ce n'est pas le moment. Le reproche facile fuse, alors que lui même s'agenouille pour ramasser le texte corné par la chute. Il ne répond pas à Jules, préfère ne pas la contrarier plus que ça. Et même si son comportement glacial le blesse, il tente d'apprécier le moment. Mais chaque regard, chaque mot, est comme un coup assené, chaque fois plus violent que le précédent. Jules, a t-il envie de lui crier. Jules, c'est moi Haym. Il se racle la gorge avant de tenter une approche; mais que va t-il lui dire. Qu'il est désolé ? Qu'elle lui manque ? Il n'a pas de speech éloquent à lui sortir. Haym n'a que quelques regrets au fond de son esprit, et une blessure dans son orgueil. Alors ses yeux limpides plongent dans ceux de Jules, espérant y voir quelque chose. Dis moi quelque chose, pense t-il. Mais une poignée de seconde s'écoule sans qu'aucun d'eux deux n'aient le courage de prendre la parole. Finalement, Haym grommelle un « Je suis désolé » penaud et insipide alors qu’il pense faire demi-tour. Il fourre ses mains dans les poches de son jean, fixe le sol. Et à ce moment, les yeux rivés sur la pierre éraflée du parvis de la bibliothèque, les mots font leur apparition, sortant d’entre ses lèvres, comme accidentels. Il ne laissera pas passer une si belle opportunité. « Je n’ai pas de speech tout fait à te servir Jules, mais ce que je sais c’est que j’ai besoin de toi. » Il marque une pause. La franchise coule dans ses veines depuis son plus jeune âge et a toujours été récompensée du plus loin qu'il s'en souvienne. « Ce n’est pas très impressionnant, ni même étonnant Jules mais tu es ma meilleure amie. A part toi, je n’ai personne. » Ce n’est pas exactement vrai si on compte les frères et soeurs qui l’entourent. « Tu sais que tu as une place particulière Jules. Je me sens-- je me sens vide depuis que t’es plus là. » Il n'a pas relevé la tête. Tout ça est si personnel, si maladroit, que sa gorge s'en retrouve serrée par l'émotion. Il est sans doute pitoyable mais le sentiment d'avoir accompli ce qu'il devait faire l'envahit.

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
★ And felled in the night by the ones you think you love, they will come for you -
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jules Echols

avatar

› CRÉDITS : Herjuliwiii
› MESSAGES : 131
› PSEUDO/PRÉNOM : gendries / noémie
› AGE : 26 ans
› STATUS : célibataire
› OCCUPATION : traductrice littéraire
› LIKE : son frère, le miel, son chien, Dante, la forêt, travailler, les pulls trop grands, lire, son stylo Minnie, son café du matin, le lait de poule, le fessier galbé de Haym

MEET MY PACK
› LINKS:

MessageSujet: Re: come up to meet you (jules)   Jeu 29 Aoû - 23:05

Elle ne parvient pas à soutenir son regard plus de quelques secondes. La honte, sans doute. Elle se dit que c’est triste d’en être arrivé là mais que la faute réside dans une seule et unique personne, et que cette personne se tient face à elle. Et elle n’arrive même pas à regarder cette personne dans les yeux. Elle ne devrait pas avoir honte. Elle a le droit de souffrir, de regretter ses paroles, mais pas d’avoir honte. C’est lui, la honte, dans cette affaire. Lui qui s’est tu. Lui qui n’a jamais su voir ce qu’elle crevait d’envie de lui faire comprendre. Maintenant, il est trop tard. Et voilà où ils en sont. Et voilà qu’il s’excuse. De quoi ? De l’avoir humiliée ? De ne pas l’aimer ? D’avoir bousillé son joli texte bien présenté ? Qu’il aille au Diable. Et qu’il emmène ses excuses avec lui. Elle essaye de ne pas l’écouter, de rester imperméable à ses paroles qui, elle le sait, ne veulent rien dire. Elle récupère sèchement le manuscrit qu’il a pris la peine de ramasser, ne le remercie pas, serre la liasse contre elle. Il parle et elle ne l’écoute pas. Elle se laisse bercer par le rythme de sa voix mais prétend ne pas comprendre un traitre mot de ce qu’il déblatère. Des paroles, des paroles, des paroles. Pas une seule action. Pas même quand elle se tenait devant lui, pas même quand elle se mettait à nu comme une fille stupide qui ose croire que le fait qu’il se soit débarrassé de Freya le ramènera tout droit à elle. Comme si Freya avait été le seul obstacle.
Il a besoin d’elle. Et elle, de quoi a-t-elle besoin ? Elle a besoin qu’il l’aime. Non, avait besoin. Aujourd’hui, elle n’a besoin de rien d’autre que de tranquillité. Elle le laisse finir, et attend même encore un peu. Puis elle comprend qu’il a fini de lui déclarer une flamme qui n’arrive pas à la cheville de ce qu’elle a pu faire l’erreur de lui confier. Alors elle inspire. Et se dit qu’elle peut redevenir elle-même, qu’elle n’a pas besoin d’être méchante pour l’aider à saisir l’ampleur des dégâts qu’il a causé. « Moi j’avais besoin que tu réagisses. J’avais besoin que tu me donnes une place différente que celle à laquelle tu me cantonnes. Mais on n’a pas toujours ce qu’on veut, pas vrai ? » Elle lui lance un sourire attristé, sourire qui n’atteint pas tout à fait ses yeux dont les coins se rident quand elle est vraiment joyeuse. Non, rien d’un véritable sourire ne transparait sur son visage. Mais elle essaye, au moins. « Je n’ai pas envie de t’en vouloir, Haym. Ni même de t’infliger la peine que tu m’as infligée. Mais je ne peux pas te regarder dans les yeux et te dire sincèrement que je suis encore ta meilleure amie. » Elle se racle la gorge et se décide à croiser à nouveau son regard, parce qu’il est impoli d’éviter autant le regard des gens. « Je suis juste la fille qui en a trop dit. »

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
I got this picture of us kids in my head and all I hear is the last thing that you said @daftpunk


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Haym Bethells
★ GIVE ME HOPE IN THE DARKNESS
avatar

› CRÉDITS : calvaries ~ sign@weheartit ~ bastille, daniel in the den
› MESSAGES : 102
› PSEUDO/PRÉNOM : Sarah (Honeycomb)
› AGE : Twenty-six y.o
› STATUS : Single
› LIKE : Smell of rain, coffee, first cigarett of the day, the feeling of accomplishment, mexican foods, Jules's smile, reading, european history, Freya's laugh

MEET MY PACK
› LINKS:

MessageSujet: Re: come up to meet you (jules)   Jeu 29 Aoû - 23:39

La situation se retourne soudainement. La Jules qui lui faisait face jusqu’à présent est de nouveau la douce Giuletta qu’il connaissait, bien que toute trace de joie ait quitté son visage. La pilule est dure à avaler; parce que c’est de sa faute cette situation, parce qu’il n’a pas été foutu de réagir, parce qu’il n’a pas été capable de l’aimer. Et pourtant, il l’aime si fort. Sans doute pas de la façon dont elle voudrait. Elle a été courageuse et lui, lâche. A son tour de faire un pas vers elle. Ses mains tremblent dans ses poches, sans qu’il ne puisse y faire quoique se soit. Il contracte la mâchoire, tente vainement d’avoir l’air fort et détaché face à ce qu’elle lui dit. Et bien que le ton qu’elle emploie soit doux et patient, les propos sont trop lourds à porter pour Haym. Il regrette; aimerait avoir été celui apte à lui offrir cet amour qu’elle réclamait, cette passion incompatible avec l’affection platonique qu’il lui porte. La désillusion pointe dans sa voix, alors qu’elle tente vainement de lui offrir un sourire sans joie qui ne le satisfait pas. Il veut la retrouver, comme un besoin vital rugissant dans ses entrailles. Reviens moi, hurle une voix dans ses tréfonds. Reviens moi. Haym a mal, mais ne laisse rien paraître. Son visage est impassible alors qu’il sent peu à peu tout son être se fermer. Il a envie de se jeter sur elle et de la secouer par les épaules. Ne dis pas ça Jules, je t’aime. Mais les mots résonnent dans sa boîte crânienne sans jamais franchir la barrière de ses lèvres. Il pince les lèvres, jette des regards furtifs sur le visage de Jules, sans jamais avoir le courage de la fixer. « J’ai besoin de toi. » dit-il la voix rauque. Il sait qu’il ne réagit pas de manière mature, mais le désespoir l’empêche de penser convenablement et ce sont les seuls mots qu’il arrive à prononcer. J’ai besoin de toi. « Tu n’es pas la fille qui en a dit trop, tu es la fille qui est tombée amoureuse d’un con. » dit-il tout en citant les mots de son amie. Car Haym s’obstine à penser que rien a changé. « Tu mérites quelqu’un de mieux Jules, et pourtant, dieu sait que j’aurais aimé te donner cette place. » Il se déteste, mais la vie est faite ainsi et il n’y peut rien changer.

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
★ And felled in the night by the ones you think you love, they will come for you -
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jules Echols

avatar

› CRÉDITS : Herjuliwiii
› MESSAGES : 131
› PSEUDO/PRÉNOM : gendries / noémie
› AGE : 26 ans
› STATUS : célibataire
› OCCUPATION : traductrice littéraire
› LIKE : son frère, le miel, son chien, Dante, la forêt, travailler, les pulls trop grands, lire, son stylo Minnie, son café du matin, le lait de poule, le fessier galbé de Haym

MEET MY PACK
› LINKS:

MessageSujet: Re: come up to meet you (jules)   Jeu 29 Aoû - 23:59

Jules l’a blessé. Elle le voit et ne sait pas trop pourquoi. Elle est restée calme, posée et souriante, et voilà qu’il se replie. À croire que c’est lui la pauvre tache, dans cette histoire. Il n’a pas l’air de comprendre qu’elle ne désire pas lui en vouloir. Qu’elle travaille ardemment chaque jour pour oublier sa bévue et passer à autre chose et pouvoir enfin le retrouver. Mais elle ne peut pas faire cela avec sa tête de chiot déprimé dans les pattes. Elle s’efforce d’être distante et il s’efforce de lui compliquer la tâche. Elle a beau être d’un naturel avenant, il arrive un moment où il faut remettre les choses à leur place. Elle veut passer à autre chose. Il le faut. Car elle aussi a besoin de lui. Mais ils n’ont actuellement pas besoin l’un de l’autre de la même façon, et si lui n’est pas capable de répondre à ses besoins, c’est elle qui va calquer ses sentiments sur ceux de Haym. Cela ne devrait pas être dur. C’est une jeune femme polyvalente, après tout. Alors elle tend la main et la pose sur son épaule dans un geste réconfortant. Elle n’avait pas réalisé jusqu’à présent qu’ils sont suffisamment près pour se toucher, mais cela importe peu. Ce qui importe, c’est que c’est elle qui le réconforte alors que c’est lui qui l’a blessée. Le monde à l’envers. « Je ne veux pas que tu te sentes coupable, Haym. Vraiment. Ce n’est pas ta faute. Je ne t’en veux pas. » Mensonge. Mensonge. Mensonge. Une chance qu’elle sait suffisamment bien mentir pour paraitre crédible. Elle ne veut pas se ridiculiser et passer pour une faible une nouvelle fois. Mais il a dit quelque chose et elle vient tout juste d’en saisir le sens. Dieu sait que j’aurais aimé te donner cette place. Conditionnel. Mais surtout impossible. Voilà, c’est clair. C’est définitif. Il n’a aucune chance de lui ouvrir son coeur. Et même si cela fait mal, elle y puise une certaine force. Il vient de lui donner de quoi aller de l’avant. Car son mutisme prolongé n’avait jusqu’à présent contribué qu’à repousser le moment où elle devrait tourner la page. Maintenant, c’est dit. Alors elle sourit, d’un sourire plus détendu, plus compatissant et moins crispé qu’auparavant. Le sourire soulagé de la fille qui trouve enfin une issue à son labyrinthe. « Je suis en train de passer à autre chose, tu sais. Je ne t’en veux pas. Je vais trouver quelqu’un. C’est peut-être déjà fait. Il n’y aura plus de malaise entre nous à ce moment. Mais d’ici-là, j’espère que tu comprends que je préfèrerais que tu n’aies pas besoin de moi. »

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
I got this picture of us kids in my head and all I hear is the last thing that you said @daftpunk


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Haym Bethells
★ GIVE ME HOPE IN THE DARKNESS
avatar

› CRÉDITS : calvaries ~ sign@weheartit ~ bastille, daniel in the den
› MESSAGES : 102
› PSEUDO/PRÉNOM : Sarah (Honeycomb)
› AGE : Twenty-six y.o
› STATUS : Single
› LIKE : Smell of rain, coffee, first cigarett of the day, the feeling of accomplishment, mexican foods, Jules's smile, reading, european history, Freya's laugh

MEET MY PACK
› LINKS:

MessageSujet: Re: come up to meet you (jules)   Ven 30 Aoû - 12:37

Le contact qu'elle ose lui apporter le ferait presque frémir. Son corps tout entier se tend, son dos plus droit et plus raide que précédemment. Depuis combien de temps ne l'a t-elle pas touché ? Depuis combien de temps n'ont-ilpas été si proches physiquement ? Haym respire profondément, tente de se détendre. Mais toute cette situation chaotique le rend malade. Ou est-ce la culpabilité ? Jules a beau essayé de le rassurer, tout cela n'y fera rien. Il la connaît cette culpabilité brûlante, ce tort honteux. Il le porte ce fardeau depuis que la vérité a été révélée. Alors, elle peut lui mentir, peut essayer d'enjoliver la réalité, aucun d'eux deux n'est assez bête pour avaler ces salades. Haym ne veut pas qu'elle le cajole ou le protège. Lui veut être malmené. Il veut qu'elle la blesse comme il a pu la blesser car c'est tout ce qu'il mérite. Et ces propres mots ont beau avoir un goût de définitif, le jeune homme ne sait pas, ne sait plus. Et si elle était capable de le rendre heureux autrement qu'en étant ami ? Jusqu'à présent l'idée ne lui avait jamais traversé l'esprit. Il tente de la voir autrement, sous un nouveau jour, mais la tâche lui est difficile. Tout ce processus ne le fait que replonger un peu plus loin dans le passé : eux enfants, insouciants et naïfs. Mais aujourd'hui, alors que la trentaine va bientôt frapper à leur porte, il n'y a plus la place pour la candeur. Le laïus de Jules s'achève sur des mots auxquels il ne s'attend pas. Serait-ce des affabulations ou est-ce un nouveau fait qu'il a, jusqu'à présent, totalement ignoré? La révélation lui fait l'effet d'un électrochoc. Quelqu'un. Quelqu'un ? « Ah, tu as-- tu as quelqu’un ? » les mots sont durs à prononcer, et une point de déception se laisse poindre dans sa voix sans qu’il ne puisse en comprendre la raison. « Je-- je suis heureux pour toi, Jules. » ment-il, car il sait que c’est l’unique solution pour réparer les dégâts et remettre en place les pots cassés. Mais Haym ne sait plus si il en veux de cet univers brisé, où la confiance y sera défaillante et l’amitié sur fil du rasoir. Si Jules a eu des petits amis, il n'eut jamais envisagé qu'elle puisse le remplacer. Pourtant, aujourd'hui, les paroles de sa meilleure amie lui laissent envisagé cette issue qu’il redoute soudainement. Haym ne veut pas être relégué au rôle de ‘‘bon pote’’ car, au fond, Jules a toujours été plus qu’une amie.

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
★ And felled in the night by the ones you think you love, they will come for you -
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jules Echols

avatar

› CRÉDITS : Herjuliwiii
› MESSAGES : 131
› PSEUDO/PRÉNOM : gendries / noémie
› AGE : 26 ans
› STATUS : célibataire
› OCCUPATION : traductrice littéraire
› LIKE : son frère, le miel, son chien, Dante, la forêt, travailler, les pulls trop grands, lire, son stylo Minnie, son café du matin, le lait de poule, le fessier galbé de Haym

MEET MY PACK
› LINKS:

MessageSujet: Re: come up to meet you (jules)   Dim 8 Sep - 18:14

Il lui faut moins de deux secondes pour se rendre compte qu’elle vient de dire quelque chose de complètement stupide et passablement révoltant. Sa soif inconsciente de vengeance qui s’exprime là, sans doute. Espérer lui faire un petit peu mal tout en enrobant ses âcres paroles d’une certaine candeur. C'est bien digne d’elle, ça. Tout faire dans la fourberie plutôt que lui dire clairement qu’elle se débat et court après les mâles pour essayer de regagner un semblant de dignité. Mais elle ne peut plus lui dire qu’elle se débat et court après les mâles pour essayer de regagner un semblant de dignité, car elle vient de lui expliquer avec la maladresse maladive et malvenue qui est la sienne que tout se passe bien pour elle et qu’elle l’a déjà oublié. Pour quoi passe-t-elle, elle n’ose même pas se le demander, alors qu’elle se tient là, figée dans une attitude crispée, sa main toujours étrangement posée sur l’épaule de Haym, comme si toute sensation avait quitté son membre et que ses nerfs refusaient de lâcher prise. Elle déglutit, une fois, deux fois, parce qu’il est plus facile de déglutir que de mentir de manière éhontée à son meilleur copain. Et puis elle se décide à remettre les choses au point car il semblerait qu’il soit en train de se fourvoyer sur Jules. Ou peut-être pas, mais elle n’est pas disposée à en débattre tout de suite. « Attention Haym, ne me fais pas dire ce que je ne dis pas, hein ! Je... Je ne suis pas une trainée qui se tourne vers une autre proie parce que ses avances ont été rejetées, hein, d’accord ? Ce que je te dis là c’est que je ne crache pas sur les perspectives qui s’offrent à moi maintenant que je me suis fait jeter par mon... par toi. » Elle ne s’était pas attendue à ce que son ressentiment revienne à la charge, et il faut bien admettre que pour le coup ses propres paroles la surprennent. « Je ne veux pas que tu me juges, ok ? Et ne prétends pas que tu ne me juges pas parce que je vois comment tu me regardes là et ça me contrarie beaucoup que tu oses croire que je puisse aller me consoler auprès du premier venu. Parce que je ne suis pas du tout comme ça ! » Elle est totalement comme ça. Mais elle ne l’admettra pas. Et cela ne regarde pas Haym Bethells l’Indifférent premier du nom. Cela ne regarde qu’elle, son prétendant, et le sentiment de culpabilité qui éclôt en elle sous le regard troublant de son ancien meilleur ami - ou désignez-le comme il vous plaira. Elle n'en est donc peut-être pas encore sortie, de son labyrinthe.

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
I got this picture of us kids in my head and all I hear is the last thing that you said @daftpunk


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: come up to meet you (jules)   

Revenir en haut Aller en bas
 

come up to meet you (jules)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Trophée Jules Verne (VR)
» So, nice to meet you finally. -Cudy&Julian-
» TOUR DU MONDE VIRTUEL DE MALPARTIE, sur les traces de Jules Verne
» DBP de Jules Roy
» Trophée Jules Verne

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
WOLVES BREAK FREE :: BEACON HILLS. :: NORTH BEACON HILLS :: BEACON HILLS LIBRARY-