AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 ❖ i'm the bad one. don't forget that. ✰

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Oona Hawls
✻ HEAR MY HEART BURST AGAIN
avatar

› CRÉDITS : av@herjuliwii
› MESSAGES : 39
› MULTINICKS : AC ★
› PSEUDO/PRÉNOM : mylstings ~ blandine
› AGE : vingt quatre ans
› STATUS : célibatairement en couple, c'est compliqué
› OCCUPATION : serveuse
› LIKE : friends - voyager - son grigri - (les fesses de) Dorian - l'alcool - les fast food - Noah Wyle - les horoscopes - le caramel beurre sâlé

MessageSujet: ❖ i'm the bad one. don't forget that. ✰    Lun 29 Juil - 17:30

oona hawls


⊱ vingt quatre ans ─ 5 février, à Chicago ─ Serveuse dans le bar de la ville. ─ Elle n'aime pas mettre d'étiquette, alors on dira qu'elle n'est ni en couple, ni célibataire.

Friends est sa série favorite, elle rêvait de rencontrer un homme qui soit comme Joey ou Chandler - Voyager la fait rêver, si elle a déjà eu la chance de pouvoir visiter plusieurs endroits, elle en veut toujours plus – Pour revivre ses voyages, la jeune femme achète des cartes postales et elle en fait la collection. Une collection assez impressionnante, puisque ces connaissances de voyage n’hésitent pas à lui en écrire à leur tour, sachant à quel point elle aimerait être à leur place – Elle a l’esprit ouvert, au surnaturel ou aux choses communes de la vie – Elle parle souvent toute seule – Elle a la critique facile et une franchise parfois cinglante. Oona ne fait pas attention aux phrases qui sortent de sa bouche. Réfléchir avant d’agir n’a jamais été sa devise – Elle est du genre à avoir la rancune tenace. On lui fait du mal une fois, pas deux. Elle n’est pas stupide pour redonner sa confiance à une personne l’ayant trahi. – Il faut savoir que si on se retrouve dans ses mauvais papiers et qu’on la croise, la rencontre risque d’être tendue – Elle parle déjà quatre langues, l’anglais, le français, l’italien et le russe. Elle aimerait en apprendre davantage. – Il y a toujours de la nourriture dans son sac à main – Elle tient parfaitement l’alcool, en tout cas c’est ce qu’elle aime penser – Elle a toujours eu un truc pour les hommes plus âgés qu’elle. Mais ceux qui la font littéralement craquer sont les hommes avec un accent, qu’il est « un beau petit cul » devient alors secondaire. – Elle est toujours active. Impossible de rester poser dans un coin à attendre que le temps passe. Non, il faut qu’elle bouge. Qu’elle s’occupe. Impossible de tenir en place. - Quand elle veut quelque chose, généralement, elle l’obtient. Grâce à son insistance parfois pesante, elle arrive à agacer les gens suffisamment pour qu’il cède.- Elle aime vivre de nouvelles  expériences et les sensations fortes – Elle a toujours voulu conduire une moto – Elle adore la neige et les orages – Elle déteste le café et préfère les chocolats chauds, comme les enfants, comme elle dit si bien – Elle ne se sépare jamais de son collier, qui lui vient de sa mère – Elle a toujours voulu faire de la danse son métier mais avec le temps et le recule, elle s’est rendu compte que ce n’était pas envisageable – Elle a toujours un crush pour l’acteur Noah Wyle d’Urgences – Elle veut apprendre à surfer - N'étant pas une grande cuisinière, elle est une accroc à la mal bouffe et autre restaurant. Sa préférence va aux hamburgers. Peut-être son plat préféré. Et elle est assez chanceuse pour ne pas prendre un kilo – Elle a un porte-bonheur qu’elle a trouvé lorsqu’elle avait sept ans, lors d’un voyage scolaire en montagne. – Elle ne fait pas toujours ce qu’on attend d’elle – Elle lit son horoscope tous les matins.




- Depuis combien de temps vivez-vous à Beacon Hills ? Vous y sentez-vous à votre aise ? Je suis arrivée à Beacon Hills lorsque j'avais quinze ans. Après m'être fait renvoyer de mon lycée à Chicago car je m'étais une fois encore battue, mes parents ont tiré la sonnette d'alarme. Il était hors de question pour eux, que je devienne une fille avec de mauvaises fréquentations, qui se fiche de tout et de tout le monde. Il voulait m'éloigner des grandes villes, susceptibles d'avoir une mauvaise influence sur moi. Ma mère a répondu à une annonce via internet, ils cherchaient une institutrice le plus rapidement possible, après quelques jours, c'était décidé, nous quittions Chicago pour Beacon Hills. Je n'ai su le nom de la ville qu'une fois devant le panneau de bienvenue en face de moi. À première vue, cette ville était effrayante, une fois dedans elle a toujours quelque chose d'angoissant avec tous ces bois qui l'entourent. Depuis, malgré ma majorité atteinte, je n'ai pas pu me résoudre à partir d'ici. J'ai fini le lycée sans avoir de problème, ou presque pas avant de trouver un petit boulot dans l'épicerie du coin. Après deux ans, je l'ai quitté pour devenir la serveuse un peu trop franche, un peu trop familière du Press Club.
- Que pensez-vous des récents événements arrivés à Beacon Hills ? J'ai toujours trouvé que cette ville avait quelque chose d'inquiétant et ce qui se passe en ce moment ne fait qu'appuyer sur le fait que j'ai raison. Je préfère ne pas parler de ce qui se passe à voix haute, cela me ramène quelques années en arrière lorsque ma propre mère a disparu et cela me brise encore le coeur aujourd'hui. À l'heure tardive à laquelle je quitte, je dois admettre ne pas être très rassuré de rentrer chez moi, seule, dans mon sac se trouve une bombe lacrymo bon marché trouvée sur internet; cela est ma seule arme de défense. J'envisage d'ailleurs de prendre des cours d'autodéfense pour apprendre à me défendre seule et ne plus avoir cette sensation au fond de l'estomac d'être une petite chose fragile.
- Quel est votre rêve, cette chose pour laquelle vous vous donnerez corps et âme pour y parvenir ? Son rêve est de partir, de faire le tour du monde. De ne plus être obligé d'être là pour quelqu'un, de pouvoir fait ce qu'elle veut, quand elle veut. De pouvoir vivre au jour le jour, sans se poser de questions et sans penser aux conséquences de ses agissements. Loin de Beacon Hills, j'aurais cette sensation de pouvoir faire ce que je veux en découvrant de nouveaux paysages, de nouvelles traditions.
- Croyez vous au surnaturel ? Et que pensez vous des vieilles légendes qui parlent de loups garous à Beacon Hills ? J'ai toujours cru au surnaturel mais je ne saurais pas répondre pourquoi. C'est quelque chose dont j'ai toujours été persuadé au fond de moi, peut-être à force de voir des films parlant de cela, je ne sais pas, le fait est là, j'y crois. Quant à ses légendes qui parlent de loups garous ici, à Beacon Hills, j'ai envie de dire que j'ai besoin de plus de preuves pour y croire.
- Vous sentez vous en sécurité à Beacon Hills ? ? En ce moment, je peux clairement dire que non, je ne me sens pas en sécurité. Ses derniers événements sont inquiétants, comme ils l'ont déjà été par le passé. Ma plus grande crainte sera de vivre ce que ma mère a vécu, du moins je l'imagine, car on n'a jamais réellement su ce qui lui est arrivé. Elle a juste disparu, une minute elle était là, la suivante elle était introuvable. M'imaginer vivre la même chose me fou une trouille dont je n'arrive pas à me séparer.

NB: Nous demandons de faire une anecdote (ou plus si vous souhaitez) sur un quelconque sujet. Nous laissons une marge de liberté, mais ce n'est pas facultatif.




- Pseudo, âge, sexe : mylstings, blandine, vingt ans  - Scénario, poste-vacant : ni l'un, ni l'autre, inventé - Multi-compte : arya carstairs les chéris - Crédits : dobreving - Commentaire : n'est-on pas canon What a Face

_________________
I HAD MY HEART SET ON YOU
but nothing else hurts like you do who knew that love was so cruel and I waited and waited so long for someone to never come home it's my fault to think you'll be trueswifterly@tumblr


Dernière édition par Oona Hawls le Lun 26 Aoû - 12:52, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Oona Hawls
✻ HEAR MY HEART BURST AGAIN
avatar

› CRÉDITS : av@herjuliwii
› MESSAGES : 39
› MULTINICKS : AC ★
› PSEUDO/PRÉNOM : mylstings ~ blandine
› AGE : vingt quatre ans
› STATUS : célibatairement en couple, c'est compliqué
› OCCUPATION : serveuse
› LIKE : friends - voyager - son grigri - (les fesses de) Dorian - l'alcool - les fast food - Noah Wyle - les horoscopes - le caramel beurre sâlé

MessageSujet: Re: ❖ i'm the bad one. don't forget that. ✰    Dim 25 Aoû - 21:18

 
----------------------------
✰✰✰
" is it alright if I'm with you for the night ? hope you don't mind, if you stay by my side
we can drive in your car somewhere into the dark, pull over and watch the stars
we can dance, we can sing, do whatever you think as long as I'm with you"

Chérie ? Une main venait de se poser sur mon épaule lorsqu’une voix si connue est montée jusqu’à mes oreilles. Mon père se tient devant moi, les yeux plus brillants que d’habitude. À cet instant, un creux se forme dans mon estomac, un mal présent pour une raison qui m’est encore inconnue. Je ne comprends pas pourquoi j’ai cette sensation peut-être est-ce parce que pour la première fois en dix-sept ans, il semble que mon père soit perturbé. Papa ? Qu’est-ce que tu fais là ? Maman devait venir me chercher, il y a … Je regarde ma montre d’un geste rapide et furtif Il y a plus de deux heures à vrai dire. Elle a encore oublié que c’était à elle de venir . (…) Tout va bien ? Ses yeux sont remplis d’incompréhension, à le regarder, on pourrait croire que je viens de lui demander quelque chose d’extrêmement compliqué, alors qu’il n’en est rien. Même si je me doute que quelque chose cloche, je suis à mille lieues de savoir la véritable réponse. Euhm… ils ont… la police à, retrouvé la voiture de ta mère à mi-chemin, mais ils ne l’ont pas trouvé… Sa voix reste en suspens comme s’il ne voulait pas dire à haute voix la fin de sa phrase. J’ai entendu ce qu’il a dit et pourtant, je ne comprends pas où il veut en venir, je ne veux pas comprendre. J... Elle  est peut-être tombée en panne et elle a été cherché de l’aide. Je veux trouver une excuse valable à sa disparition, je ne veux pas que ce soit vrai, je veux que ce ne soit qu’un horrible cauchemar, je veux me réveiller avec l’odeur des cookies que ma mère fait chaque dimanche matin. Mes yeux inquiets cherchent un appui dans ceux de mon père, en vain. Il semble déconnecté, je veux dire quelque chose, j’ouvre la bouche pour le dire, mais aucun son ne sort. Peut-être oui. Je sais qu’il ment, je le sens au fond de moi. Il ne veut pas encore me confronter à la réalité, il a essayé et devant mon désespoir il a décidé de me donner un petit peu d’espoir. Je tente de m’évader pour quelques instants de l’horreur se produisant dans ma vie, en regardant autour de moi. Il n’y a que quelques personnes de sortie sur le parking à une heure si tardive, chacun fait mine de regarder ailleurs, pour ne pas être gêné au cas où nos yeux se croiseraient. Tous sauf un, le nouveau depuis moi qui vient d’arriver en ville et que chacune des filles aimerait prendre sous son aile, ce qui ne semble pas déplaire à monsieur. Contrairement à mon habitude, je suis la première à détourner les yeux, pour revenir me concentrer sur le plus important, mon père, ma famille. On devrait rentrer à la maison, au cas où maman appellerait. Il acquiesce et c'est dans un silence pesant que nous rentrons chez nous, dans une maison où plus rien ne sera comme avant.

 
----------------------------
✰✰✰
"I got chills. they're multiplyin'.
and I'm losin' control. 'cause the power
you're supplyin', it's electrifyin' ! "

Le silence, c’est reposant, cela permet de mettre les choses au clair dans notre tête. Allongée sur le dos, je finis par rouler sur le côté pour me retrouver face à un Dorian endormi. Il semblait si paisible que durant quelques instants, je l’ai envié. Mon regard parcourant son corps nu, caché par des draps, je ne peux m’empêcher de me demander à quel jeu on joue. Cela fait des années que nous couchons ensemble alors qu’en public, nous ne sommes que de simples amis avec une complicité qui n’a pas d’égal. Nous vivons une relation ouverte, où l’un et l’autre a le droit d’aller voir ailleurs si le cœur lui en dit. Pourtant ouai, je l’aime, je crois, d’une certaine manière, à ma façon. Il n’y a pas grand-chose que je ne pourrais pas faire pour lui et pourtant lui dire, non jamais. Du moins pas avant qu’il n’est fait le premier pas, pourtant on le sait tous les deux que ça n’arrivera pas car si je suis fière, il l’est davantage. Le voir flirter avec d'autres me fait du mal, alors je me venge, m’habillant toujours plus court afin d’attirer les regards de personnes que je ne connais pas qui serait prêt à sauter le pas pour passer une nuit avec moi. Cela fait peut-être de moi une fille facile, mais au moins cela me permet d’oublier durant quelques instants le reste et entre nous, ce que pensent les autres, je m’en moque.  C’est flippant. De quoi ? Que tu me regardes dormir. Il me prend au dépourvu, il est vrai que je viens de passer bien trop de temps à le regarder, cela n’est pas discret et amènerait à une discussion que je ne veux sous aucun prétexte avoir avec lui, car nous nous sommes mis d’accord lorsque nous avons commencé que tout cela ne serait qu’un jeu, que du sexe sans sentiment. Que nous devenions amis par la suite, a déjà été une entorse à cette règle, si en plus, je venais à dire à haute voix, que j’ai brisé la règle de non-sentiment, cela voudrait dire que je suis faible, que je manque cruellement de volonté. Je veux m’amuser, rien de plus, c’est ce que je dois me répéter, encore et encore, afin d’y croie. Il me semble t’avoir entendu ronfler, c'était pas sexy.  Même en ronflant je serais sexy. Il se retourne après m’avoir vaguement regardé, pour jeter un regard à l’heure. Je dois aller chercher des fleurs pour Cassie. Waw, elle a le droit à des fleurs, elle semble être bien vue. Tu aimerais que ces fleurs soient pour toi ? Bien sûr et pourquoi pas une boîte de chocolats pendant que tu y es ? Il rigole, pour une raison qui m’échappe. De mon point de vue, mon sarcasme, reflète bien plus la vérité que ce que j’imagine. On sait très bien que ce n’est pas la relation que nous avons. Mes oreilles hallucinent, le savoir et l’entendre sont deux choses totalement différentes. Wow, très classe, ça veut dire que je ne suis pas assez bien pour recevoir des fleurs, c’est ce que tu insinues ? Je me lève, sans prendre le temps de me vêtir, piquée au vif. C’est pas ce que je veux dire ... c’est que... Je me retourne, pour lui faire face sans me démonter. Je te conseillerais de ne pas finir ta phrase. Si j’ignorais que tout ça n’est rien pour toi, maintenant je le sais. Alors je vais prendre ma douche, ne me rejoint pas et casses-toi. Je suis dure et pourtant, je ne peux m’empêcher de me sentir blesser, je sais que j’ai cherché à être comme ça, que je suis celle qui a eu l’idée de cette relation sans sentiment et pourtant, cela devient de plus en plus dure de paraître froide et détachée. Il est peut-être temps d’arrêter tout ça.

_________________
I HAD MY HEART SET ON YOU
but nothing else hurts like you do who knew that love was so cruel and I waited and waited so long for someone to never come home it's my fault to think you'll be trueswifterly@tumblr
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

❖ i'm the bad one. don't forget that. ✰

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» To forget or not to forget that is the question
» Début d'un rêve
» [Baronnie RR] Véretz
» [Seigneurie d'Amboise] Avisé
» Minos09 : Never forgive, Never forget

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
WOLVES BREAK FREE :: EVERY END HAS A BEGINNING. :: BECOME OURS :: WELCOME TO THE PACK-